l était une fois, dans les marais lointains, un vieux comte mi-homme mi-poisson qui s'ennuyait à mourir. Il  ne savait pas quoi faire. Soudain il eut une idée : 
"- Je vais préparer un bon gros festin, Requin des mers !!!” 
Un requin à trois pattes et couvert de cicatrices apparut, il zozotait car il s'était coupé la langue. 
“- Voui maître ? 
- Va me chercher quelques enfants bien gras. 
- Z'y vais tout de zuite.” 
Et il partit. 
“- J'inviterai tous mes amis, voyons ? Dracula, et... ah oui ! le croco à trois têtes ..." 
Il alla préparer les invitations.
Dans une nuit noire sans lune, les parents couchaient leurs  enfants. Vers minuit on pouvait entendre au dehors  un horrible grincement de roues mal graissées et l'odeur pestilentielle de morue. Un grand requin gris à trois pattes griffues poussait une charrette remplie de foin argenté. Il était armé de cordes et de chiffons. Il  lança     l'une des cordes par la fenêtre de la chambre des enfants. Il grimpa maladroitement et manquait à tout moment de tomber. Enfin il arriva. Il voyait superbement bien dans le noir et distinguait  parfaitement le lit ou dormaient les trois enfants. Il s'approcha à pas de loup et imbiba un chiffon de produit  anesthésiant. Les enfants sombrèrent dans un sommeil plus profond. Il les ligota habilement avec ses pattes et les laissa tomber dans la carriole mise juste en-dessous de la fenêtre. Avant de descendre il écrivit un mot qu'il posa sur le bureau de la chambre. Il descendit aussi mal qu'il en était monté. A l'aube on ne voyait plus qu'un point noir à l'horizon.
Les parents se réveillent, prennent le déjeuner. La mère monte réveiller  les  enfants. Elle ouvre la fenêtre et trouve que la chambre sent mauvais. Elle s’approche du lit et s’aperçoit que les enfants ont disparu et hurle. Le pére, effrayé, monte les  escaliers en courant. Il cherche dans la chambre  et découvre  sur  le  bureau  un mot, sur lequel était écrit : 
“- Si vous voulez récupérer vos enfants sains et saufs, amenez  toute votre richesse. 
A midi, un poisson volant vous guidera!”