l était une fois, Jerry, un jeune homme bien désespéré car ses parents étaient morts deux ans auparavant. Il ne lui restait plus que sa sœur Julie, mais un jour celle-ci disparut !
En sanglots dans sa hutte il pensait que, pour lui, la vie était finie.
Les chants des oiseaux devenaient sombres comme les cris des morts qui l'appelaient.
Jerry, dans le désespoir, fit le serment de retrouver sa soeur.
L'oeil noir et profond il abandonna sa hutte.

Celui-ci s'enfonçait dans la forêt aux fées. Elles pouvaient l'aider, mais il savait que c'était dangereux, car à chaque instant les fées lui prenaient un bout de vie. Les fées l'accueillirent les bras ouverts :
- Que fais-tu là jeune homme ? dit l'une d'entre elles.
- Je viens vous demander respect.
Toutes pouffaient de rire. Il sentait qu'elles lui ôtaient de la force. Elles étaient coquines et intelligentes.
- Une question ?
- Nous t'écoutons, dit la même que tout à l'heure.
- Ma soeur a disparu du jour au lendemain.
- Tu peux la retrouver mais d'abord il faut que tu passes le canyon sans nom et là, tu auras un objet qui te sera donné : une belle épée en or massif qui devient transparente. Lors des combats, elle cassera les liens de ta soeur et tu pourras tuer le grand monstre de la forêt.
- Ne va pas trop vite, dit une fée.
- Il faut d'abord qu'il passe le canyon, amplifia une autre.

Et toutes éclatèrent de rire.
Vexé il décida de partir sur le champ.
- Pas si vite, on veut une offrande pour t'avoir renseigné.
Il n'avait rien sur lui. Sa promesse ne serait donc jamais faite.
Il allait périr dans les profonds cachots des fées. Si, il avait un pendentif d'une grande valeur.
- Je veux bien vous donner mon pendentif mais à une seule condition : me donner un poignard.
Trois jours plus tard, il partit le poignard à la ceinture. Il savait qu'il affronterait une mygale géante que personne n'avait pu vaincre. En plus, à chaque pleine lune, elle revivrait, mais jamais il n'abandonnerait !
Deux jours plus tard : le canyon !

Page 1/4

 

UN MALHEUREUX COUP DE DÉS