LE CLOCHER DE L'OMBRE
Un village dans l'ombre 
Qui me paraissait bien sombre.

Au milieu, un clocher noir

Et le soir ?

Quand le jour se lèvera
Je pense que tout resplendira.

Mais quand le soir retombera

Tout, sombre et vide, redeviendra.

Claire

Derrière ce coucher de soleil 
Dans un village sombre 

Le soir tombe

Et là, se cache un petit clocher. 

Il va se reposer

Car il a l'air bien fatigué.

Mais comme il est peureux

Il craint l'obscurité.

Mais quand il est endormi,

Tout cela semble fini, 

Puis, à l'aube, il viendra

Et le petit clocher travaillera.

Romain

A, B, C
Je vois un clocher

Dans l'obscurité

D, E, F
Du village es-tu le chef ?

Ou simplement Pépin le Bref.

G, H, I
Le clocher est dans la nuit,

Il ne faut pas faire de bruit,

A, B, C
Le clocher disparaît.

Eugénie

Au loin un clocher
Un clocher particulier

Avec quelques couleurs tout près.

Les couleurs que l'on voyait

Nous laissent juste voir le clocher.

A côté une grande tour

Et le petit clocher autour.

Ce clocher particulier

Est-il abandonné ?

Quand il a sonné

Je l'ai regardé

Moi qui étais à côté.

J'ai cru que ce n'était pas lui qui sonnait

Quand je le regardais il me faisait rêver

Clocher, reste là, sinon je vais pleurer.

Morgan

L'ombre s'étend sur le petit village
Quand, la nuit vient le village devient sombre.

Quand vient le petit matin

Les ombres de tous les côtés

Se retrécissent de moins en moins.

Mais l'ombre reste un petit peu 

Quand le soleil monte dans le ciel,

Les ombres commencent

A partir

Mais soleil que fais-tu la nuit ?

Tu dors ?

Mais la lune prend sa place

Et le village sombre dans la nuit

Dans le noir total.

Et le lendemain c'est la même chose

Que les autres jours

Et un jour le soleil et la lune 

Ne se réveilleront plus.

Et puis c'est la fin du monde.

Grégory

Un clocher, une croix 
Perdus dans l'obscurité

Seuls au milieu d'un monde noir,

Aussi noir que la nuitée.

Dans l'ombre ils dorment.

Mais parfois, quand l'ombre disparaît

Ils retrouvent leur bonheur,

Et quand on vient,

Leur joie s'agrandit tellement

Qu'ils ne pensent à rien.

Malheureusement, cela ne peut durer,

Quand l'ombre apparaît,

Leur tristesse renaît.

Une fois de plus, l'obscurité a gagné.

Maintenant ils attendent des invités,

Qui eux, connaissent l'univers !

Qui eux, connaissent la lumière !

Amandine

Oh ! Coucher du soleil !
Que ta robe de lumière est belle.

Dans la journée

Tu nous as éclairé le bout du nez

Sur le sable du désert

Tu aurais pu créer des tapis verts

Ta clarté sur mes beaux orteils 

M'a donné envie de boire de l'eau en bouteille

Maintenant bonne nuit

Car minuit est passé et il est l'heure de se coucher.

Erwan