L'aménagement du Chassezac


Six retenues d'eau...

Villefort :              35,7 millions de m3 
Puylaurent :          12 millions de m3 
Roujanel :              6,3 millions de m3 
Malarce :               3,7 millions de m3 
Raschas :               1,6 millions de m3 
Ste Marguerite :      0,5 millions de m3 

...et cinq usines hydroélectriques

Puylaurent  :            8,25 millions de kwh 
Beyssac :               44 millions de kwh 
Pied de Borne :     234 millions de kwh 
Lafigère :                88 millions de kwh 
Les Salelles :           34 millions de kwh

 

Volumes comparés des retenues d'eau
Puissances comparées des usines
Volume total disponible : 60 millions de m3Puissance totale installée : 110 millions de kwh
(Consomation annuelle de Mende : 16 millions de kwh)



Situation Géographique du Chassezac
(source EDF :http://www.edf.fr/)

La vallée du Chassezac est à cheval sur les départements de la Lozère et de
l'Ardèche.  L'aménagement de la vallée et la construction des différents barrages devaient  répondre à divers objectifs : favoriser l'agriculture (irrigation), mais aussi les activités touristiques (plans d’eau) grâce à la protection de l'environnement.



Sauvegarder les poissons
(source EDF :http://www.edf.fr/)

 Pendant la construction, un "plan d'action piscicole" a été conçu : la situation “hydrobiologique” de la rivière (qualité de l’eau, vie aquatique...) est mesurée régulièrement pour analyser les changements qui pourraient se produire. Ce plan prévoit aussi de limiter les lâchers d'eau pendant la période d'étiage. A noter aussi : l'installation d'une pêcherie qui permettra de récupérer rapidement les poissons lors des vidanges décennales (tous les dix ans).